Van Wetter Entreprise S.R.L. vous propose plusieurs services autour de l’arbre, tels que l’élagage, l’essouchage, l’abattage et le démontage.

Élaguer grimpeur Van Wetter certifié European Tree Worker

Arboriste, élagueur, grimpeur de la société Van Wetter certifié E.T.W.: European Tree worker.

Notre entreprise d’élagage et nos élagueurs certifiés « European Tree Worker » sont situés à Bruxelles, et peuvent se déplacer dans toute la Belgique dont les 19 communes de Bruxelles: Anderlecht, Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Bruxelles-ville, Etterbeek, Evere, Forest, Ganshoren, Ixelles, Jette, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Gilles, Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek, Uccle, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Lambert, et Woluwe-Saint-Pierre et bien d’autre commune de Belgique tel que, par exemple: Kraainem, Tervuren, Kortenberg, Everberg, Kampenhout, Wezembeek-Oppem, Zaventem, Leuven, …

Trop souvent, par manque de connaissances ou de compétences, les arbres sont victimes d’élagages radicaux ou de mauvaises tailles (étêtage, rapprochement, ravalement). La taille radicale est souvent irréversible sur le plan esthétique (destruction de la silhouette), de la sécurité (développement d’une nouvelle cime fragile) et de l’état sanitaire de l’arbre (développement de pourritures au sein de l’arbre). De plus, elle met en péril l’avenir de l’arbre. C’est pourquoi, dans chaque cas, nos élagueurs spécialisés opèrent suivant des techniques rigoureuses, dans le plus grand respect de la nature et de la connaissance biologique et mécanique des arbres et, avec des machines à la pointe de la technologie et une formation continue.

Voici les différents services et conseils de tailles, d’élagages et d’abattages que Van Wetter Entreprise vous propose:

Élagage et taille des arbres:

Que faut-il entendre par élagage:

Le terme élagage est à comprendre comme un terme générique désignant l’ensemble des tailles à préconiser sur les arbres d’alignement et d’ornement. Sous cette notion générale d’élagage sont regroupées des interventions très précises comme la taille de formation, la taille douce dite taille raisonnée, la taille d’entretien, l’éclaircissage, la réduction des couronnes, la reformation des charpentières, etc.

L’arbre n’a naturellement besoin d’aucune intervention de l’homme, mais alors, pourquoi élaguer ?

Taille raisonnée, élagage de sécurité des arbres:

On élaguera un arbre pour assurer la sécurité des usagers en éliminant les branches qui risquent de casser (malades, mortes ou présentant un défaut d’attache) ou celles qui gênent la circulation…

Balise Alt

Pour la taille d’entretien, de nettoyage ou également appelée d’éclaircissage, l’objectifs est de supprimer les branches mortes ou dangereuses pour la sécurité des usagers et des équipements. Améliorer le développement de l’arbre dans sa forme naturelle, en supprimant les rameaux en surnombre ou gênants et, empêchant la lumière de pénétrer dans le houppier. Cette intervention est par exemple demandée lorsqu’il faut apporter de la lumière aux panneaux solaires d’une maison. Néanmoins, elle n’excédera pas plus de 30% du volume total initial du houppier.

L’élagage consiste en une modification de la silhouette ou de l’aspect d’un arbre. Les opérations d’étêtage, de ravalement, de rapprochement, de réduction de la couronne ou encore de coupe des branches charpentières constituent des tailles radicales. A l’inverse, la taille raisonnée consiste à élaguer régulièrement de petites branches mal venues ou dépérissantes.

Paradoxe : Un travail bien fait ne doit pas se voir !

Exemples d’élagages et de tailles des arbres réalisés par les élagueurs de notre société:

Taille architecturée géométrique, telle que la taille en rideaux, palissée, en marquise, à la française, …

Pour maîtriser la silhouette de l’arbre ou des haies dans des domaines ou parcs publics et privés:

  • soit pour le rendre compatible avec les contraintes d’environnement (lignes aériennes, façades d’espace disponible).
  • soit pour obtenir et conserver la forme recherchée : port naturel ou architecturé.

Élagage d’allègement, taille d’entretien ou élagage de formation:

Pour préserver la santé de l’arbre en cas d’agression :

  • Accidents au niveau du houppier : branche cassée ou arrachée.
  • Dommages au système racinaire (tranchée, mouvement du sol) qui nécessitent un rééquilibrage des parties aériennes.
  • Maladie ou attaque de parasites.

Pour produire du bois de qualité, cette intervention est fréquente en plantation forestière où les branches basses sont supprimées pour produire des grumes sans nœuds.

La taille de formation des arbres a pour objectif de former un tronc sans branches basses pour répondre à un résultat esthétique, de gabarit, de formation de fûts de qualité sans nœud… L’élagage des branches basses concerne tant les feuillus que les résineux.

La taille peut se pratiquer toute l’année (hors gel et mouvement de sève). Les interventions hivernales permettent de mieux appréhender l’architecture générale à former.

Quand faut-il élaguer, tailler un arbre?

La fréquence pour tailler un arbre dépend de sa nécessité. Élagage en fonction de la croissance de votre arbre et de ses branches et, taille suivant les contraintes techniques de son environnement.

Les périodes de taille varient en fonction de la biologie de l’arbre et du type d’intervention à réaliser. L’élagage n’étant pas uniquement une activité hivernale, la taille en vert (de mai à septembre) a pour objectif de permettre à l’arbre de réagir rapidement à la taille (cicatrisation, compartimentation…) et de faciliter la visualisation du travail lors de certaines interventions.

Nos équipes interviennent toute l’année, hormis en période de montée de sève (15 mars – 15 avril) et descente de sève (15 septembre – 15 octobre). Les dates peuvent différer quelque peu suivant les conditions météorologiques de l’avancement des saisons ou non étant donné que nous vivons actuellement dans des périodes importantes de perturbation du climat.

  • Pour la taille de formation, les différentes interventions d’élagage sont espacées d’environ 1 à 3 ans selon l’essence et la vigueur des arbres, donc la longueur des pousses annuelles.
  • Pour la taille d’entretien, s’ il s’agit d’une essence adaptée au milieu dans lequel elle est plantée, pour des arbres en bon état sanitaire et, sans autre contrainte vis-à-vis de leur environnement, 10 à 15 ans minimum peuvent séparer deux interventions de ce type.
  • Les tailles de mise en sécurité qui consistent à enlever toutes les branches mortes et dangereuses. Cette taille est souvent conjuguée à la taille sanitaire qui consiste à supprimer, à chaque intervention, dans un arbre, le bois mort, les chicots et branches cassées, les branches malades, le gui.
  • La taille d’allègement qui a pour objectif de diminuer le volume du houppier ou d’une branche, d’un tiers maximum afin de répondre à des contraintes de place et de solidité. L’allègement d’une branche se fait toujours à proximité d’une ramification (un tire-sève) afin de favoriser la cicatrisation et permettre à la branche de continuer sa croissance.
  • La taille d’adaptation et de sélection, taille qui vise à alléger le houppier en sélectionnant les branches ou les rejets. Elle améliore la transparence de l’arbre, en diminuant l’ombre portée et la prise au vent. Elle limite également les risques de rupture de charpentières affaiblies. Enfin, cette taille permet de restructurer certains arbres mutilés.
  • La taille de « tonte » et le « recalibrage » sont des techniques de taille d’entretiens complémentaires qui permettent de maintenir, dans un gabarit donné, des arbres ayant une forme architecturée (rideau, marquise…). Ces techniques de taille sont utilisées pour entretenir des arbres qui ont été préalablement mis au gabarit après plantation par des tailles de formation spécifiques. Toutes les essences ne sont pas adaptées à la tonte. Les essences les plus fréquemment taillées de la sorte sont le tilleul, le marronnier, le platane et le charme. Cette taille est à réaliser au minimum 1 fois par an.

L’entretien des arbres dans sa propriété ou sur le territoire d’une commune prend du temps et coûte de l’argent. On peut facilement diminuer le surcroît de travail et la facture de l’entretien des plantations si on effectue :

  • un choix judicieux des variétés d’arbres que l’on souhaite planter ;
  • une sélection adéquate des lieux de plantation ;
  • une taille de formation correcte de chaque arbre dans les premières années de sa vie ;
  • un suivi du développement des arbres en effectuant occasionnellement une taille d’entretien bien pensée (non, il ne faut pas intervenir chaque année au niveau de chaque arbre) ;
  • un étalement correct des périodes d’intervention.

Pourquoi tailler un arbre?

Certains arboristes élagueurs considèrent comme anormal de tailler des feuillus. En réalité, rien ne s’oppose à pratiquer des tailles sur toutes les espèces feuillues, à condition de couper des branches de petit diamètre sur des arbres jeunes et vigoureux. Les cicatrices liées à la taille se referment rapidement.
Toute intervention devrait s’effectuer en respectant la forme naturelle de l’arbre. On enlèvera des branches pour corriger un défaut de structure, éliminer tout bois mort, cassé, blessé, enchevêtré ou dangereux. Une ramure et un feuillage trop denses peuvent être éclaircis pour permettre à l’air et à la lumière de mieux pénétrer. Une bonne circulation de l’air prévient l’apparition de certains parasites. Dans la plupart des cas, il ne faut surtout pas enlever plus de 20% des branches de l’arbre dans une seule opération. (S’il s’avère nécessaire d’enlever plus de 20% de la ramure, le travail sera étalé sur 2 ou 3 ans)

La taille de l’arbre a pour but de:

  • former l’arbre durant sa croissance, en choisissant la forme qu’il aura à maturité et en guidant la formation de la charpente et des branches principales;
  • limiter son développement lorsqu’il devient envahissant ou trop grand pour l’espace initialement prévu (habitations, fils électriques, etc.);
  • rajeunir l’arbre, en supprimant le vieux bois pour que les jeunes pousses le remplacent (un vieil arbre peut avoir besoin d’être rajeuni. Toutefois, toutes les variétés d’arbres ne supportent pas ce type de taille);
  • amener, par une taille adaptée, un arbre fruitier à avoir une bonne production;
  • réaliser une taille sculpturale pour donner à un végétal une forme particulière de candélabre, de topiaire,… et pour en maintenir cet aspect;
  • assurer la sécurité sous l’arbre et alentour.

Faut-il un permis d’urbanisme pour élaguer un arbre?

Comprendre s’il est nécessaire d’avoir permis urbanistique pour élaguer un arbre: Le voisin, sur la propriété duquel s’étendent les branches d’un arbre non mitoyen, peut exiger que celles-ci soient coupées. Cependant, il ne peut couper lui-même, sans l’accord du voisin, les branches qui l’incommodent. Pour les arbres remarquables, inscrits sur la liste de sauvegarde, seule la taille douce est permise. MAIS attention, si l’arbre est inscrit sur la liste de sauvegarde, un permis est requis pour l’élagage de branches vivantes d’une circonférence supérieure à 10 cm.

Délierrage de façade, de monument, d’arbres:

Le délierrage consiste à enlever le lierre sur les bâtiments, monuments, toitures, façades…avec une attention réelle à ce que le délierrage n’endommage pas plus l’ouvrage. Selon la hauteur et son accessibilité, le travail peut être réalisé à l’aide d’une nacelle ou de manière encordée, avec la création de points d’ancrage.

Le lierre nuit-il aux arbres?

On a longtemps accusé le lierre d’étrangleur d’arbre. Or, réalité, il n’en est rien. Que du contraire, le lierre protège les arbres contre les parasites et le dérèglement du climat, tandis que le tronc de l’arbre permet à la liane d’accéder à la lumière. Les tiges du lierre sont pourvues de racines crampons mais ceux-ci ne rentrent pas dans l’écorce. Il ne lui prend ni sa sève brute, ni sa sève élaborée. Le lierre n’étrangle pas les arbres, il a une croissance lente et progresse verticalement, ce qui permet aux troncs de grossir normalement.

Le lierre protège les arbres. Il permet de réduire les excès du climat, comme les coups de soleil ou les fortes gelées. Il abrite de nombreux auxiliaires et oiseaux qui jouent un rôle important dans la destruction des parasites.

On effectuera une taille du lierre quand il est trop présent, pour alléger le poids sur les branches, la prise au vent l’hiver… ou pour minimiser le risque de rupture.

Balise Alt

Abattage, démontage d’arbres:

L’abattage d’un arbre peut s’effectuer de différentes manières, qui seront déterminées par l’œil expert d’un arboriste grimpeur élagueur certifié tel que notre personnel. Cette intervention se nommera un abattage direct, un abattage par démontage à l’aide de corde – d’élévateur ou un abattage mécanique à l’aide d’une grue.

L’action première sera la vérification de la possession des autorisations nécessaires. Viennent ensuite la mise en place du balisage de chantier, repérage et protection éventuelle des obstacles de l’environnement (mobilier urbain, toiture, clôture, arrosage enterré, réseaux aériens, abri de jardin, etc.), le choix des techniques et, le partage des tâches. L’abattage d’un arbre ne se fera qu’en cas d’extrême nécessité. En effet, il est difficile pour un arboriste élagueur de devoir supprimer un arbre car son métier est axé sur l’amour des arbres et leur entretiens C’est pourquoi, chez Van Wetter Entreprise, pour chaque arbre coupé, un arbre est planté.

Abattage d’un arbre en direct:

L’abattage d’un arbre en direct consistera en l’abattage, en une fois, de l’ensemble de l’arbre sans grimper dedans. Il demandera une analyse préliminaire de l’environnement afin de créer un minimum de dégâts aux alentours. De nombreux facteurs seront à prendre en compte : la hauteur de l’arbre, les conditions climatiques (vent, pluie…), le jour de l’abattage, le penchant naturel de l’arbre, la tension dans l’arbre, les maisons proches, les autres plantations au sol….

L’arbre sera abattu directement à partir du sol. Une aide pourra provenir d’un mouflage directionnel, tire-fort, treuil, …

Abattage par démontage à l’aide de corde ou d’élévateur:

Le démontage ou l’abattage d’un arbre sera appuyé par le démontage du tronc, des branches, souvent avec la rétention de celles-ci afin de minimiser l’impact au sol. Notre personnel, ayant la maîtrise des techniques de grimpe (griffes, formation nacelle) et possédant de sérieuses connaissances dans les domaines de l’abattage et des manipulations de cordes, offrira un travail de qualité avec un maximum de sécurité pour tous.

Abattage d’arbre à l’aide d’une grue:

Souvent, on privilégiera l’abattage d’arbre par grutage lorsque l’accès est limité voire impossible, comme dans des communes telles que Bruxelles ou, par gain de temps, au vu de la taille d’un arbre qui demanderait beaucoup trop de manipulations et d’énergie.

Cette technique ne s’improvise pas. Elle demande des compétences aguerries et des grimpeurs élagueurs chevronnés ayant beaucoup d’expérience de terrain.

Démontage et abattage d’un cèdre centenaire:

Van Wetter Entreprise travaille dans le respect de la nature et met un point d’honneur, depuis 1969, à considérer chaque arbre abattu. Élaguer, démonter mais aussi planter… ce sont des interventions qui ne s’improvisent pas. Chaque geste a son importance et l’histoire de chaque arbre est étudiée et célébrée. Van Wetter S.R.L., ce sont des hommes de métier connectés à la terre.

Exemples, en photos, de l’abattage d’un arbre devenu dangereux, en milieu difficile d’accès, à l’aide d’une grue:

Si vous habitez en ville ou si l’accès à votre jardin est limité, difficile voire impossible, nous pouvons trouver une solution pour accéder à vos arbres ! Cela se fera certainement à l’aide d’une grue…

Voici les services que nous vous proposons pour abattre votre arbre devenu dangereux, ceci, en plus de vous proposer nos arboristes, élagueurs, grimpeurs certifiés European Tree Worker:

  • Obtention de l’autorisation OSIRIS sur chaussée de piste cyclable;
  • Placement de la signalisations de circulation modifiée en front de rue;
  • Plan de stationnement, réservation et/ou interdiction de stationnement;
  • Réservation d’emplacements de stationnement pour camions, machines de broyages de branches et troncs et, grues sur rue pour l’abattage d’un arbre;
  • Permis d’abattage d’arbres;
  • Plan de situation et plan projeté de vos arbres;
  • Enlèvement des déchets et des branches tombées suite à une tempête.

Pour ou contre les abattages d’arbres?

Les arbres ne présentent pas toujours des défauts évidents. Une chute de charpentière ou de branches n’est pas systématiquement signification d’ «abattage d’arbre», un élagage préventif pourrait suffir. Il est dès lors important de se faire conseiller par des arboristes, élagueurs qualifiés ayant l’expérience du terrain. Ceux-ci seront à même de juger ou non du choix décisif de l’abattage ou non de l’arbre.

Dans la majeure partie du temps, l’abattage d’arbre arrive en dernier recours. En tant que défenseur du paysage et de l’écologie, nous restons attentifs à l’environnement dans lequel se trouve l’arbre. Mais, l’abattage de l’arbre devient une nécessité quand il porte atteinte à la sécurité des usagers.

La connaissance du milieu renseigne avant tout sur les conditions dans lesquelles l’arbre s’est développé, ce à quoi il a dû faire face et s’adapter. Mais, elle permet également d’anticiper et de prévoir les difficultés que l’arbre rencontrera au fil de sa croissance.

Le maintien dans le temps des arbres est régi par l’influence de l’ensemble des facteurs anthropogènes, biotiques et abiotiques qui interagissent avec les facteurs « sol et climat ».

On privilégiera le non abattage de l‘arbre quand celui-ci se retrouve dans une zone isolée, forestière ou ayant un impact limité sur la sécurité du capital humain. Dans ce cadre-là, on favorisera le maintien de cette zone en un endroit propice où la faune pourra s’abriter et se nourrir.

A contrario, un arbre où l’on définit la situation de danger comme étant permanente, récurrente ou imprévisible amène très souvent à une décision d’abattage.

La réflexion d’abattre ou non un arbre peut être appuyée par une étude phytosanitaire permettant de mettre en lumière la situation actuelle de l’arbre face à son environnement, sa santé propre, et son devenir.

Si pour le poète, l’arbre évoque la paix et le confort, pour le juriste, il peut être source de conflits. Les arbres présentent une valeur ajoutée au paysage et à l’ environnement citadin. Il demande un minimum d’attention sur la gestion de son développement afin de conserver et pérenniser son interaction avec son environnement sur le long terme.

A contrario un arbre ou l’on définit la situation de danger comme étant permanente, récurrente, imprévisible amène très souvent à une décision d’abattage.

La réflexion d’abattre ou non un arbre peut être appuyé par une étude phytosanitaire permettant de mettre en lumière la situation actuelle de l’arbre face à son environnement, sa santé propre, et son devenir.

Si pour le poète, l’arbre évoque la paix et le confort, pour le juriste, il peut être source de conflits. Les arbres présentent une valeur ajoutée au paysage et son environnement citadin. Il demande un minimum d’attention sur la gestion de son développement afin de conserver et pérenniser son interaction avec son environnement sur le long terme.

Exemple en vidéo de l’abattage d’un arbre en forêt:

Obtenir un permis d’abattage d’arbre pour éviter les conséquences de l’abattage irrégulier sans permis.

Nous nous chargeons d’introduire la demande et d’obtenir un permis d’abattage d’arbre lorsque c’est nécessaire. L’abattage d’un arbre sans permis, alors que celui-ci est requis, constitue une infraction urbanistique. La commune et la Région sont habilitées à dresser un procès-verbal d’infraction avec pour conséquence des sanctions pénales ou des amendes administratives.

Les arbres et les plantations sont les éléments paysagers incontournables des villes et des campagnes. Que ce soit côté jardin ou côté rue, les arbres participent à l’embellissement des quartiers, contribuent à la qualité de l’environnement et jouent un rôle écologique prépondérant. Ainsi, dans le but de préserver le caractère vert des quartiers, le législateur a fixé certaines modalités de gestion des arbres, principalement des arbres à haute tige.

Où se renseigner? Vous trouverez les informations nécessaires, principalement auprès de votre commune et, plus précisément, au service urbanisme. Nous vous avons dressé une liste simplifiée de ce qui est très généralement demandé lors de l’introduction d’un permis d’abattage d’arbre. Cette liste est non exhaustive et dépend très souvent d’une administration à l’autre.

  • Cadre 1, le demandeur et l’auteur du projet
  • Cadre 2, l’objet de la demande – description succincte du projet
  • Cadre 3, les coordonnées d’implantation du projet, rue, commune, parcelle cadastrale avec sa division, section. Prévoyez une copie de votre acte notarié.
  • Cadre 4, situation juridique du bien, l’arbre est considéré comme un bien immeuble, plan d’implantation.
  • Cadre 5, Code de l’Environnement, la demande comporte:
    – Une notice d’évaluation des incidences sur l’environnement
    – Une étude d’incidences sur l’environnement
  • Cadre 6, les annexes principalement demandées comme:
    – une expertise, étude phytosanitaire de(s) l’ arbre(s)
    – un plan représentant le contexte urbanistique et paysager avec l’orientation, l’implantation, la nature ou l’affectation des constructions existantes dans un rayon de 50 mètres du projet ; l’indication numérotée des prises de vues du reportage photographique
    – un reportage photographique en couleurs qui permet la prise en compte du contexte urbanistique et paysager dans lequel s’insère le projet et qui contient au minimum :

    • deux prises de vues: l’une à front de voirie, montrant la parcelle et les immeubles la jouxtant, l’autre montrant la ou les parcelles en vis-à-vis de l’autre côté de la voirie ;
    • au moins trois prises de vues afin de visualiser les limites du bien concerné et les constructions voisines ;

Bon à savoir :

Lorsque le fonctionnaire délégué n’a pas envoyé au demandeur l’accusé de réception ou le relevé des pièces manquantes dans le délai de trente jours, la demande est considérée comme recevable et la procédure est poursuivie.

En savoir plus…

Exemple de demande de permis d’abattage demandé: