La protection solaire des jeunes troncs d’arbres:

Les coups de soleil dans les arbres surviennent généralement au plus fort de l’été et sont le plus souvent observés du côté sud-ouest de l’arbre, là où l’exposition au soleil est la plus intense.

Lorsque la quantité de lumière directe du soleil que l’arbre reçoit augmente brusquement, la chaleur et le rayonnement supplémentaires peuvent endommager les tissus sous l’écorce. Souvent, le premier signe des dommages est la décoloration de l’écorce. L’écorce et le cambium se décollent ensuite. L’arbre est alors plus sensible aux maladies et aux infestations d’insectes.

Chez les arbres qui ont une écorce fine, les jeunes arbres à écorce non subérisée ou chez certaines essences comme le hêtre, l’érable et les arbres fruitiers; l’exposition aux rayons du soleil par fortes chaleurs peut provoquer des brûlures de l’écorce et des tissus sous-jacents qui se traduisent par des nécroses du cambium, des fissurations de l’écorce et des craquellements par plage.

On parle alors de « coups de soleil ». Les blessures de l’écorce sont la porte ouverte à d’innombrables pathogènes opportunistes qui peuvent alors altérer plus ou moins profondément le tronc affecté, voire dégrader l’arbre jusqu’à entraîner sa mort.

On appliquera dès lors un bandage sur le tronc.

Pourquoi cela arrive-t-il ?

Les coups de soleil ont tendance à se produire à la fin du printemps et au début de l’été, lorsque les tissus de l’écorce sont pleins d’humidité et en croissance active.

Les cellules de l’écorce sont endommagées ou tuées par des niveaux élevés de rayonnement et des températures élevées. Alors qu’une température élevée peut tuer directement les tissus végétaux, la photoinhibition (excès de lumière qui diminue la vitesse de la photosynthèse) est un autre contributeur probable.

Les dommages causés par les coups de soleil peuvent prendre du temps à se manifester mais, chez les arbres à écorce lisse, les lésions peuvent mesurer plus de 1,5 mètre de long et plus de 100 millimètres de large. Le tissu de l’arbre brunit, meurt, sèche et se fend, l’écorce se décollant pour exposer le bois en dessous. La plaie peut donner accès aux insectes ravageurs et aux maladies et, ralentir la croissance des jeunes arbres.

Brûlure solaire sur les feuilles

Certains d’entre vous pensent peut-être à la brûlure du soleil, qui se produit sur les feuilles de certaines de nos plantes de jardin préférées par une chaude journée d’été : les feuilles d’hortensia brunes et fanées ou les grandes taches brunes marbrées qui apparaissent sur les feuilles de camélia qui n’étaient pas là au début de la journée.

Ce sont des dommages causés par le soleil, mais ce n’est pas la même chose que les coups de soleil sur les arbres. La brûlure des feuilles peut se produire parce que les feuilles sont exposées à des niveaux élevés de rayonnement solaire. Les dégâts sont souvent exacerbés par un faible niveau d’humidité du sol, qui réduit l’effet rafraîchissant de la transpiration (lorsque l’eau s’évapore des feuilles).

Mais alors, qu’est-ce qui cause la brûlure des feuilles ? Eh bien, nous n’avons pas de certitude. Il est possible que des niveaux de rayonnement très élevés augmentent les températures dans certaines cellules des feuilles. Cela endommage les processus métaboliques des cellules et limite la capacité de photosynthèse. Si suffisamment de cellules sont endommagées, vous pouvez obtenir des tissus foliaires bruns, morts et desséchés.

Il ne faut pas confondre les brûlures des feuilles et les différentes maladies ou parasites des feuilles.